Comment bien peindre son plafond ?

Comment bien peindre son plafond ?

Repeindre son plafond est une tâche difficile qui demande quelques précautions. Nous allons alors découvrir comment s’y prendre,  comment bien peindre sans faire de trace et quel matériel utiliser.

Avant les travaux

Pour bien commencer vos travaux de peinture, il est important de vérifier le revêtement actuel de votre plafond, c’est-à-dire s’il est tapissé de papier peint par exemple ou de peinture. Pour le cas de la peinture, il faudra distinguer celle qui a été utilisé (eau, à l’huile, satinée, brillante, mate..).

Comment savoir si votre plafond a été peint avec une peinture à l’huile ou à l’eau ? Voici une petite astuce qui peut s’avérer bien utile. Prenez une éponge que vous aurez préalablement mouillé, puis frotter votre plafond avec. Ainsi, s’il y a la présence de peinture sur votre éponge c’est qu’il s’agit d’une peinture à l’eau, ou dans le cas contraire d’une peinture à l’huile.

Une fois le type de peinture définit et après voir choisie celle que vous souhaitez appliquer, pensez à protéger votre chantier en recouvrant vos meubles et vos sols. Si vous le pouvez, vider votre pièce au maximum afin de n’être pas encombré lors des différents passages avec votre escabeau. Plus vous aurez de place, vous vous sentirez à l’aise et plus votre travail sera précis.

Pensez également à protéger vos interrupteurs, vos prises et vos projections mais aussi protéger les angles de murs (ce qui finalement se raccord au plafond et que vous ne souhaitez pas peindre). Pour cette première étape vous aurez donc besoin de scotch adhésif ou d’adhésif de masquage et de bâches en plastique.

N’oubliez pas non plus de vous protéger vous aussi, une goutte de peinture dans les cheveux, les habits ou encore dans les yeux est vite arrivée.

La réalisation des travaux

Vient ensuite les étapes un peu plus difficiles, mais avant celles-ci, pensez bien à mélanger votre peinture en utilisant une baguette en bois et préparer un escabeau stable.

  • Comme pour les murs, peindre un plafond demande de la préparation; il faut qu’il soit propre et sec. Pour cela il vous faudra le lessiver ou le dégraisser s’il comporte des traces grasses comme le cas par exemple de la cuisine, utilisez de l’enduit pour reboucher les trous et les fissures puis poncez afin qu’il soit lisse et appliquez une sous-couche.
  • Vous commencerez ensuite par peindre les bords du plafond, c’est-à-dire les coins et les angles avec un pinceau rond de préférence pour d’une part faciliter cette étape mais aussi vous permettre d’avoir plus de précisions.
  • Vous pouvez à présent vous attaquer au corps du plafond avec l’aide d’un rouleau. Evitez de peindre en long et en largeur et préférez le faire zone par zone. Pour cela, n’hésitez pas à vous délimiter en imaginant peindre dans un carré et en peignant en bandes successives.
  • Respectez ensuite le temps de séchage puis appliquez de préférence une deuxième couche et laisser ensuite sécher de nouveau.

Une fois toutes ces étapes terminées vous pourrez enlever les protections et « replacer » votre pièce.

Les conseils

  • Utilisez avant tout un matériel adapté tel que de la peinture spécifique au plafond en se renseignant si elle correspond bien à la pièce que l’on souhaite peindre. Il vous faudra également un rouleau avec un manche ou une perche de préférence pour faciliter le travail et être plus précis. Un pinceau rond pour peindre les angles. Un escabeau si vous n’aimez pas l’utilisation de la perche, dans ce cas-là faites attention à ce qu’il soit bien stable. Mais aussi un bac avec une grille pour enlever le surplus de peinture sur votre pinceau et sur votre rouleau.
  • Cela dépend de beaucoup de personnes mais il est préférable de peindre en étant dos à la fenêtre, dans le sens de la lumière, pour être encore une fois plus précis mais aussi vous permettre de mieux voir les détails et les défauts de votre travail.
  • Évitez de repasser plusieurs fois au même endroit, cela pourrait créer une couche épaisse de peinture et laisser des traces. De plus, le rendu pourra être irrégulier.
  • Surveillez la météo avant de vous lancer dans ce travail de peinture car c’est en partie celle-ci qui va jouer sur le rendu. Il faut de préférence peindre entre 18 et 21°C pour une meilleure application et un séchage ni trop rapide ni trop long.
  • Ne négligez ni la sous-couche ni la deuxième couche de peinture sans pour autant en mettre trop afin de réduire au maximum les traces et donner un bon rendu.

Comme il a déjà été dit, peindre un plafond est de loin la tâche la plus difficile puisqu’elle demande de la précision et est aussi plus fatigante physiquement.

Pour autant, un plafond n’est pas l’élément le plus visible dans une pièce mais sachez qu’en cas de défaut ou de mauvais état, il n’échappe à personne. Il faut donc prendre le temps de réaliser ces travaux.

Vous souhaitez estimer le coût des travaux pour repeindre vos plafonds ? N’hésitez pas à faire un devis !